Le monde merveilleux
des bégonias !

Le monde merveilleux des bégonias

1920 1218 The Black Leaf
Bégonias à feuillage décoratif

Bégonia ‘Maculata var. wightii’ – bambusiformes

Non, le bégonia n’est pas ringard !

Que vous soyez un(e) « plant addict » ou non, il est impossible que vous n’ayez jamais croisé un bégonia dans votre vie.
Bien trop souvent ringardisé, le bégonia traine derrière lui la réputation d’une plante désuète que l’on retrouve bien (trop) souvent dans les massifs de nos grand-mères.
Ces derniers sont bien souvent des bégonias tubéreux (bulbes) ou semperflorens (à la floraison continue). Non rustiques pour les uns, repos hivernal indispensable pour les autres, ils sont principalement cultivés en extérieur.
Il existe d’autres types de bégonias qui sont appréciés pour la beauté de leur feuillage plutôt que pour leur floraison (souvent similaire d’un sujet à un autre) : les rhizomateux et les bambusiformes. Outre le fait qu’il est tout à fait possible de les cultiver en intérieur, les formes et les couleurs de leurs feuillages sont résolument modernes. Les feuilles peuvent être glabres (lisses) ou pubescentes (poilues) et prendre la forme de spirales, d’assiettes et d’ailes de dragons.

Les origines

Les Bégonias sont principalement originaires des régions tropicales d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale, mais aussi d’Asie du Sud-Est ou d’Afrique tropicale. Il existe plus de 1500 espèces répertoriées et ce nombre ne cesse d’accroitre. Fabuleux terrain de jeu pour les botanistes en quête de nouveaux cultivars, le bégonia a notamment la faculté de s’hybrider naturellement.
La classe la plus importante est celle des rhizomateux, avec plus de 700 espèces recensées. Ils se distinguent par leurs tiges assez épaisses, ou rhizomes, qui poussent horizontalement près de la surface du sol et font germer de nouvelles racines et feuilles.
Les bégonias bambusiformes sont très populaires et conviennent particulièrement à la culture en intérieur. Leur port est généralement vertical avec des tiges segmentées qui ressemblent à du bambou. Leurs feuillages souvent maculés de taches argentées sont vraiment sublimes.

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘Jamaica’ – rhizomateux

Bégonias à feuillage décoratif
Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘sizemoreae’ – rhizomateux

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘nom inconnu’ – rhizomateux

La Culture du bégonia

Les bégonias, sont à mon sens, pour la plupart assez facile à cultiver ce qui ne m’a pas empêché d’avoir perdu quelques sujets pour diverses raisons ! Ayant de nombreuses plantes tropicales à la maison, je passais de nombreuses heures à pulvériser de l’eau sur le feuillage mes Philodendrons et autres Calatheas. Il m’arrivait de toucher les feuilles des bégonias qui en fait, ont horreur de cela ! Résultat, le feuillage est moins beau et nécrose. Cela peut même être facteur de maladies telles que l’Oïdium (champignon ravageur). J’en ai malheureusement fait les frais et ai réussit à sauver mes plantes atteintes grâce à du purin d’orties.
Il y a toutefois des espèces difficiles à cultiver nécessitant une forte hygrométrie. Renseignez-vous sur les conditions de culture avant d’acheter un bégonia !

Bégonias à feuillage décoratif

Oïdium sur Begonia ‘Miami’ – bambusiforme

Il m’est aussi arrivée à plusieurs reprises de perdre un sujet à cause d’un excès d’arrosage. Les bégonias rhizomateux sont sensibles à la pourriture du collet, ce qui en fait une des principales causes de pertes. Il vaut toujours mieux un manque plutôt qu’un excès d’eau.
Pour éviter que le substrat ne retienne trop l’humidité et éviter les pourritures, privilégiez un mélange de terreau ordinaire auquel vous ajouterez un amendement organique. Arrosez-les à l’aide d’un arrosoir à bec fin afin de n’humidifier que le substrat et non les feuilles.
La plupart des bégonias à feuillage décoratif sont des plantes d’ombre à mi-ombre. C’est pour cela qu’ils s’adaptent parfaitement à la culture en intérieur. Évitez absolument le soleil direct qui viendrait bruler le feuillage.

Bégonias à feuillage décoratif

Bégonia ‘Sophie-Cécile’ – babusiforme

Bégonias à feuillage décoratif

Bégonia ‘Erythrophylla – Nénuphar’ & Bégonia ‘Subacida’ rhizomateux

Bouturer le bégonia

Il existe plusieurs façons de multiplier le bégonia. La première est le semis (que je n’ai jamais testé), la bouture de feuille avec pétiole (Bégonias bambusiformes et rhizomateux) et la bouture de fragments de rhizomes (Bégonias rhizomateux)
La bouture de feuille avec pétiole est très simple. Il suffit de prélever une feuille avec sa tige et de la tremper dans l’eau. Les racines apparaitront au bout de quelques semaines.
Une fois enracinée, plantez la bouture dans un substrat léger et maintenez-le humide dans les premiers temps.
Pour la seconde, il faut prélevez un bout de rhizome et le planter directement en terre. Veillez à ne pas trop humidifier de sorte à ne pas faire pourrir votre bouture.

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘Tiger Paws nigricans’ – rhizomateux

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘Tamaya’ – bambusiforme

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘Miami’ – bambusiforme

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘Palmata Snow Splash’ – rhizomateux

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia ‘Ricinifolia’ – rhizomateux

Bégonias à feuillage décoratif

Begonia feuillage argenté ‘Nom inconnu’ – rhizomateux

Alors ? Lequel préférez-vous ? le groupe Facebook TBL !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

Laisser une réponse