Zoom sur la plante étoile :
Astrophytum Asterias

Zoom sur les Astrophytum Asterias

1920 990 The Black Leaf

Un astro quoi ?!

Ce n’est pas de conquête spatiale dont je vais vous parler aujourd’hui mais bien d’un genre de cactus : l’Astrophytum. Il tire son nom du grec aster qui signifie « étoile » et de phyton qui signifie plante. « Astrophytum » désigne donc une « plante étoile ».

Ce genre botanique comprend 6 espèces :

  • Astrophytum asterias (celui dont je vais vous parler aujourd’hui)
  • Astrophytum capricorne
  • Astrophytum caput-medusae
  • Astrophytum coahuilense
  • Astrophytum myriostigma
  • Astrophytum ornatum

Astrophytum Asterias – Photo

Astrophytum capricorne – Photo

Astrophytum caput-medusae – Photo

Astrophytum coahuilense – Photo

Astrophytum myriostigma – Photo

Astrophytum ornatum – Photo

Le genre Astrophytum est originaire du nord-est du Mexique, débordant à la frontière du sud-ouest du Texas.
Comme tout cactus ces plantes sont relativement faciles à cultiver car leurs besoins en eau sont faibles. La croissance est lente mais leur floraison a lieu assez rapidement (dès ses 3 à 4 années d’existence).

Astrophytum Asterias

De fil en aiguille et à force de chercher des nouveaux spécimens pour alimenter ma collection, je me suis intéressée de près à ce genre et particulièrement à l’espèce Asterias. J’aime beaucoup leurs formes douces et rondes, parfois ornées de floconnage aux décorations très graphiques voire géométriques.
Il faut savoir que bon nombre de ces espèces sont des hybrides (modifiées génétiquement par l’homme par croisements…) et que les grands spécialistes des ces hybridations sont les japonais. En effet, c’est autour des années 80 que les japonais se sont spécialisés dans le croisement d’Astrophytum et particulièrement des Asterias et des Myriostigma donnant des spécimens toujours plus originaux.
En Asie, il existe de nombreux concours et clubs de producteurs d’Astrophytum, certaines plantes étoiles se sont vendues aux enchères plusieurs milliers d’euros, et il est courant d’en trouver en vente sur Ebay 🙂 (bien moins onéreux, je vous rassure !). C’est d’ailleurs sur ce site que j’ai pu en acquérir quelques uns, toujours aux enchères.
Les japonais restent très discrets sur l’hybridation de leurs plantes, il est difficile d’obtenir des informations sur leurs techniques de production, et on comprend pourquoi !

Astrophytum asterias ‘V-Type’

Astrophytum asterias ‘Super Kabuto’

Astrophytum asterias ‘Super Kabuto’ form Cristata

Astrophytum asterias ‘Hanazono’

Astrophytum asterias ‘Zebra’

La liste ci-dessus est non exhaustive car il existe bien plus de cultivars… Vous l’avez compris, la culture de ces spécimens reste un mystère, néanmoins, si vous êtes un amateur de cactées, il est difficile de ne pas tomber sous le charme de ces mystérieuses beautés…

Astrophytum Asterias Panaché

Bon, là, ça se complique un peu… Je vais vous parler des plantes variegata, autrement dit : panachées.
Les plantes dites variegata sont teintées de plusieurs couleurs, allant du vert au blanc et parfois même rouge, jaune et rose. Les couleurs peuvent varier au fil de sa croissance, ce qui les rend très intéressantes.
Trois types de tissus au niveau de l’épiderme des plantes sont responsables de ces panachages de couleurs, qui varient par la présence ou l’absence de 2 types de pigments : La Chlorophylle (couleur verte ), Les Bétalaïnes (Tons jaunes, orangés ou rouges) et l’absence de pigments.
Source : Cactus pro

Astrophytum asterias Variegata

Astrophytum asterias nisiki

Astrophytum asterias nisiki – Photo

Astrophytum asterias variegata – Photo 

Et parce qu’on en a jamais assez…

Je vous propose une petite sélection d’images dénichées sur Instagram ! À très vite !

Racontez vos expériences sur le groupe Facebook TBL !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

Laisser une réponse